BebeCalin.mu

De 3 à 7 ans

Le petit déjeuner

12 octobre 2012, par BebeCalin.mu (Anushka Mootia)


S’il y a un repas à ne pas sauter de la journée, c’est bien le petit déjeuner ! Surtout maintenant que vos enfants sont à l’école, ils doivent prendre des forces pour affronter au mieux la journée.

Rien ne vaut un petit déjeuner complet qui les attend déjà dans la cuisine. Une délicieuse odeur de chocolat chaud qui vient leur titiller les narines, des tartines déjà préparées, des fruits déjà sortis... Votre enfant n’aura plus qu’à mettre les pieds sous la table, et dans ces conditions il ne trouvera plus d’excuses pour ne pas manger !

Et bien-sûr, pas de conversation déplaisante dès le matin : le petit déjeuner est le commencement de la journée, il doit se passer dans la joie et la bonne humeur pour démarrer du bon pied !

Pourquoi mon enfant n’a-t-il jamais faim le matin ?

Après dix à douze heures de jeûne, en principe, il devrait avoir de l’appétit ! Sinon, revoyez l’organisation de sa journée. Soit le dîner de la veille a été trop copieux et/ou trop tardif et votre enfant est encore repu. Allégez le repas du soir. Soit il a du mal à émerger parce qu’il s’est couché trop tard. Couchez-le à une heure raisonnable et réveillez-le suffisamment en avance… Proposez-lui un jus de fruit au lever pour aiguiser son appétit.

Dois-je le forcer à manger ?

Il est préférable de ne pas en arriver là, l’affrontement n’étant jamais souhaitable… Pourtant, mieux vaut que votre enfant parte à l’école avec quelque chose dans le ventre ! Sortez des sentiers battus et n’oubliez pas que les tout-petits ont parfois des envies surprenantes ! Essayez de vous adapter aux désirs de votre enfant.

Et pourquoi pas un œuf ou du jambon ?

Si votre enfant en a envie, cela permet de varier les plaisirs ! Et tout changement aiguise son appétit… Veillez toutefois à ce qu’il ne mange pas trop de protéines (viande, œuf, poisson) : une ration par jour est suffisante. Pour les assimiler, les reins et le foie « travaillent » beaucoup et produisent des résidus toxiques. De plus, leur surconsommation dans la petite enfance pourrait conduire à l’obésité à l’âge adulte.

Hydrater

Boire le matin n’est pas fait pour embêter vos enfants, bien au contraire. S’hydrater est essentiel, tout au long de la journée ; il ne faut donc pas négliger la boisson, et ce dès le matin ! Après une longue nuit, notre corps a besoin de liquide. Il va donc vous falloir être créatifs et inventifs pour lui donner envie de boire à son réveil, soif ou pas soif !

Accompagné d’un bon bol de céréales ou de quelques tranches de pain, cela passera tout seul. Et après tout, ce ne sont pas les boissons qui manquent ! Jus de fruits, verre de lait, chocolat chaud, verre d’eau avec quelques gouttes de sirop... Il y en a pour tous les goûts ! A vous de jouer.

Pour le lait : entier ou demi-écrémé ?

A partir de 3 ans, le lait de vache convient. Si vous buvez du lait demi-écrémé, faites de même pour votre tout-petit. Si c’est du lait entier, il peut en boire aussi. Plus riche en vitamines A et D, il contient en revanche davantage de graisses, et est donc plus calorique et rassasiant.

Une boisson, chaude ou froide, est-elle indispensable ?

Dans la mesure du possible, oui. Après une nuit de dix à douze heures sans boire, votre enfant a besoin de s’hydrater. Mais son bol de lait ou un verre d’eau suffit…

Je bois du thé, il veut faire comme moi. Je cède ?

Il est trop petit. Le thé est une boisson excitante. A éviter, donc. Néanmoins, s’il tient absolument à boire un breuvage semblable au vôtre, pourquoi ne pas lui proposer du thé déthéiné, une tisane…








*

Publier un commentaire sur mon profil Facebook


* champs obligatoires