BebeCalin.mu

De 0 à 6 mois

Comprendre les pleurs de son bébé

11 mars 2011, par BébéCâlin


Pleurer constitue un mode de communication pour un bébé afin de s’exprimer avec son entourage, de dire que quelque chose ne va pas. Il faut savoir que les pleurs d’un nourrisson ne veulent pas dire la même chose que ceux d’un bébé de quelques mois. Mais dans tous les cas, certains parents ne savent pas comment réagir face aux pleurs de leur enfant et de ce fait, se sentent coupables ou impuissants et finissent par craquer.

Avec la venue d’un enfant, c’est un nouveau rythme qui s’installe pour les parents et il leur faut souvent « s’ajuster » avec les pleurs, au départ plus courant. En effet, un bébé de 2 ou 3 mois peut parfois pleurer plusieurs heures chaque jour, jusqu’à 3 heures. La durée diminue au fil des mois.
Les parents doivent se rassurer. Les pleurs d’un enfant ne relève d’aucune anomalie dans la majorité des cas et peuvent avoir de nombreuses causes, souvent bénignes. Il convient tout simplement de comprendre ce que veut exprimer l’enfant par ses pleurs et avoir les bons gestes pour le calmer.

Pourquoi pleure-t-il ?

« J’ai faim », « J’ai soif », « Ma couche est pleine », « J’ai mal au ventre »… Vous l’aurez compris, il est difficile de déterminer si un bébé pleure pour exprimer une souffrance médicale ou psychologique, ou tout simplement pour attirer l’attention. Ci-dessous une liste des raisons principales qui peuvent pousser un bébé à pleurer. Elle est non exhaustive bien évidemment :

  • Le bébé a faim ou soif ;
  • Il s’ennuie et veut qu’on lui accorde un peu d’attention ;
  • Un rot le dérange ;
  • Il a des coliques. Les troubles digestifs peuvent parfois provoquer des pleurs très violents (Les coliques sont très fréquents chez les nourrissons, jusqu’à 2 voire 3 mois) ;
  • Il est malade : a de la fièvre ou a mal au ventre
  • Il a sali sa couche ;
  • Il a chaud ou froid ;
  • Il est fatigué, triste ou en colère ;
  • Il a peur de l’obscurité ;
  • Il sent que sa maman est fatiguée, déprimée ou anxieuse. Il s’avère que le baby blues et la dépression post natale peuvent être à l’origine des pleurs d’un bébé, témoignant la sensibilité du bébé face au mal être de sa mère.

Comment calmer ses pleurs

Pour calmer les pleurs de son enfant, il va de soit qu’il faut le rassurer et le soulager tout en restant calme soi-même. Contrairement aux idées reçues, il vaut mieux laisser pleurer l’enfant pendant quelques minutes pour tenter de comprendre ce qui le trouble et répondre plus efficacement à son besoin. Voici quelques petits gestes simples à adopter si un bébé pleure trop :

  • Un câlin peut apaiser les grands maux. Souvent, il suffit tout simplement de prendre son bébé dans ses bras, le bercer doucement (sans le secoueur trop violemment) pour que ses larmes sèchent.
  • Si Bébé s’ennuie, il faut lui accorder un peu de son temps et de son attention en jouant avec lui ou en lui faisant faire un petit tour dans le jardin ou une promenade.
  • La voix de la maman peut également avoir un effet apaisant. Il ne faut pas hésiter à lui parler doucement ou lui chanter une petite chanson. Lui faire écouter de la musique peut aussi le détendre.
  • Vérifier si ses couches sont sales. En effet, le contact de la peau avec l’urine ou les selles peut provoquer des démangeaisons ou rougeurs, ce qui a pour effet de l’irriter.
  • S’il a trop chaud, lui donner un bain, même en dehors des heures prévues.
  • S’il a des coliques, un petit massage ou lui faire faire des mouvements sera très bénéfique.
  • Lui donner le sein ou le biberon si les pleurs sont en rapport avec le besoin de manger et rapprocher deux biberons ou deux tétées sans attendre l’heure habituelle prévue.
  • Vérifier qu’il n’ait pas de fièvre
  • Surtout, ne pas le secouer pour le calmer même s’il pleure sans arrêt afin d’éviter le Syndrome de l’enfant secoué.
  • S’il a peur du noir, laisser une veilleuse allumée dans sa chambre.

Quand consulter un médecin ?

Si toute tentative pour le calmer reste vaine, il se peut que les pleurs de l’enfant soient liés à des troubles médicaux que seul un médecin/pédiatre pourra déterminer.
Des raisons médicales :

  • Une fièvre
  • Des douleurs de l’oreille
  • Vomissements
  • Diarrhées
  • Toux répétitives
  • Régurgitations récurrentes...







*

Publier un commentaire sur mon profil Facebook


* champs obligatoires